Suivez en temps réel le fil d'actualités @cfdtausy  et abonnez-vous à notre liste de diffusion Newsletter CFDT !

Voici un petit tour d'horizon de la répartition des suffrages exprimés aux élections CSE en fonction de quelques critères démographiques de la population de salariés de l'UES AUSY.

En premier lieu, les femmes ont un peu plus voté que la moyenne :
 

 

L'âge du salarié est une donnée qui indexe naturellement la participation, celle-ci subit des sauts significatifs pour chaque décennie franchie. Seuls les plus de 40 ans ont maintenu le vote dans des proportions habituelles chez AUSY.

 

 

L'ancienneté est fortement corrélée à l'âge et c'est donc naturellement les mêmes tendances que nous pouvons observé sur ce critère : au-delà de cinq ans de maison, le vote s'est maintenu dans des proportions habituelles.

 

 

Le vote par position et coefficient de la convention collective fait apparaître que les ETAM participent mieux au vote (28%) et notamment les plus bas échelons (coefficient 275, le premier des TAM). La participation des cadres augmente avec le niveau  jusqu'au 3.1 car ensuite ce sont les postes d'encadrement en 3.2

 

 

L'approche par secteur métier consacre la mobilisation des assistant(e)s, cette fonction montre l'exemple au reste de l'Entreprise avec 48% de participation à un premier tour soit presque un quorum ! Bravo et chapeau bas. Le secteur des projets en engagements de résultats est aussi appliqué. A l'inverse, les managers et les chargés de recrutement n'ont que très peu participé au vote.  Globalement, les postes en structure font donc apparaître un bilan similaire aux consultants (22% contre 23%).

 

 

Le vote par établissement d'appartenance décerne des mentions à Lyon, Nantes, Toulouse, Aix et Niort. Les autres sont dans la moyenne basse observée au niveau de l'Entreprise. Les salariés d'AER pour leur part sont les moins assidus au vote et cela est bien dommage, l'UES a été formée en pensant avant tout à eux !

 

 

Nous finirons par une analyse des expressions de vote selon les tours de scrutin : 73% des inscrits ainsi n'ont pas voté, la participation des salariés s'établit donc à 27% sur les deux tours. Seulement la moitié d'entre eux se sont exprimés sur les deux tours.  L'autre moitié s'est exprimé pour les deux tiers au second tour. L'analyse du second tour est donc particulière : il y a eu 150 voix supplémentaires par rapport au premier tour mais ce sont en réalité 305 nouveaux suffrages tandis que 155 voix se sont tues au second tour.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir